Jean-Marie CULOT

& Jean-Pol WEBER (coll.),

Ils ne mouraient pas tous,

76 pages ;

Vol. 2

PMG-03-Couv.jpg

À Mirwart, les survivants de la peste de 1636 réussissent à construire la chapelle Saint-Roch. Combien sont-ils ? Les habitants d’Awenne sont astreints à la garde du château. Combien, à assurer la corvée ? On colporte que Lesterny a perdu tous ses habitants ? En reste-t-il ?

Le gouvernement des Pays-Bas relance un recensement des contribuables tant les plaintes font état de villages abandonnés. Des villages ont-ils été désertés ?

 Pour approcher et saisir la vie de nos villages, il nous faut d’abord connaître les chiffres de leur population.

Ce cahier vous convie à une enquête démographique sur la vingtaine de villages que comptait la seigneurie de Mirwart autour des mairies de Mirwart, Awenne, Villance, Maissin, Lomprez et Wellin, pour la période allant de 1624 à 1656 – le milieu de ce xviie siècle traversé par le séisme de l’épidémie de 1636.

Ce sont des chiffres que découvriront ici les curieux du passé, mais aussi cent détails sur ces communautés traversées par de brutales disparités sociales.

PMG-03-Image.jpg

Table des matières

 

Le propos. 3

Une enquête démographique. 5

Les sources. 5

Une exception ?. 6

La seigneurie en 1624. 11

Le dénombrement des feux. 11

Des sources prometteuses. 11

Le ban de Wellin. 15

Une réévaluation des feux. 23

Awenne et Lesterny. 25

Mirwart et Smuid. 28

Une estimation de la population en 1624. 33

Ne pas oublier les absents ! 33

Combien autour de la table ?. 37

Notre meilleure approximation ! 39

La seigneurie en 1656. 45

Une autre période. 45

Un état des lieux. 46

Un profil de la seigneurie. 51

La mesure de la crise. 62

Conclusion. 69

Une crise incontestable. 69

Bibliographie. 71

Travaux. 71

Inventaires. 71

Index onomastique. 72